Le maillot vert


Pour voir cette BD chez Amazon
Liens
VerTdeTerre.com,
site dédié à l'identification des espèces

Vélo, coups de coeur

Sorry, but a Javascript-enabled browser is required to email me.

Le maillot vert, classement par point

Lors de l'épreuve cycliste du Tour de France, le maillot vert est attribué au meilleur coureur du classement par points.
Les points sont attribués en fonction de la place obtenue lors de l'arrivée de chaque étape et lors de sprints intermédiaires en cours d'étape. Les points ainsi obtenus sont cumulés au fil des étapes et le coureur en tête de ce classement se voit revêtir un maillot de couleur verte.

Toutes les étapes ne permettent pas d'obtenir le même nombre de points : les étapes dites de plat attribuent un plus grand nombre de points que les arrivées en altitude et les étapes disputées contre la montre.

Les rois du sprint

Le coureur qui souhaite remporter ce trophée se doit donc d'être rapide au sprint.
Pour pouvoir espérer gagner un sprint lorsque le peloton de l'ensemble des coureurs dépasse la centaine de participants, il est indispensable de se présenter en vue de la ligne d'arrivée parmi les premiers.
Pour tenir ce rang, les sprinters n'hésitent pas à prendre des risques. On dit alors qu'ils frottent car il y a effectivement parfois des contacts physiques entre les compétiteurs. Ces contacts peuvent être à l'origine de chutes plus ou moins graves.

Sport individuel par équipe

Pour assurer au sprinter de l'équipe d'obtenir le maximum de points, l'équipe travaille pour
  • empêcher des échappées (qui récolterait alors une partie importante de ces points) de rejoindre l'arrivée, en unissant les efforts des équipiers pour rouler le plus vite possible afin de rattraper des échappés ou pour empêcher toute tentative d'échappée si le peloton est groupé.
  • emmener le sprint pour éviter au sprinter de fournir des efforts et garder toute son énergie pour franchir les derniers mètres de l'étape le plus vite possible pour protéger par des équipiers le sprinter afin de lui permettre de se présenter en vue de la ligne d'arrivée parmi les premiers.

Ainsi, le cyclisme sport individuel prend-il alors sa dimension collective où toute une équipe se met au service d'un coureur. Cette pratique est encore plus efficace que dans la conquête du maillot jaune où les qualités du vainqueur sont plus mises à l'épreuve.

Les grimpeurs du maillot vert

Afin de remporter le classement final par point, le coureur doit être capable de franchir toutes les étapes.
Il est donc nécessaire qu'il fasse preuve de qualités de grimpeurs suffisantes afin de rejoindre le terme des étapes de montagne dans le respect des délais.
Pour se faire, les coureurs ont l'habitude de former un groupe appelé l'autobus au sein duquel les coureurs unissent leur effort pour atteindre l'arrivée dans un esprit de collaboration et à nouveau le cyclisme devient un sport collectif au-delà même des équipes.